1.Rencontre avec Tahar Alami au Pitch Lab en octobre 2014

Une rencontre qui s’est faite par hasard lors du Pitch Lab du mois d’octobre 2014. Je n’ai pas été sélectionné comme la start up du mois, mais j’ai gagné un super partenaire pour l’avenir de l’entreprise! La rencontre s’est soldée par un accompagnement personnalisé à titre bénévole ainsi qu’un ticket d’investissement !

2. Mon parcours en plein écosystème de financements des starts up marocaines

Malgré avoir trouvé des early adopters et des premiers clients, il m’a fallu aller à la recherche de moyens financiers pour continuer à grandir et à développer Nextwi. J’ai commencé par contacter Réseau Entreprendre Marrakech après la recommandation de plusieurs amis. REM propose des prêts d’honneur (octroyés à titre personnel aux fondateurs) allant de 75 000 à 100 000 dhs par fondateur, ainsi qu’un accompagnement sur mesure. Plus récemment, j’ai pris attache avec Maroc Numeric Fund Business Angels et Nextwi est devenu l’un de leurs premiers lauréats. Malgré un écosystème de financements à ses débuts au Maroc, j’ai appris qu’il était toujours possible de trouver des investisseurs prêts à prendre le risque avec vous, il qu’il fallait juste montrer de l’implication et de la passion pour un projet porteur.

3. Rencontre avec l’inventeur du wifi, Hatim Zaghloul en décembre 2015 au RiseUp Summit, au Caire

Coup de chance au RiseUP Summit en décembre 2015 : j’ai rencontré le cerveau derrière la technologie wifi qui n’est autre que l’égyptien HATIM ZAGHLOUL ! J’ai saisi cette occasion en or pour lui présenter Nextwi et échanger avec lui autour du futur de la technologie wifi. Une belle rencontre qui restera gravée dans ma mémoire pendant longtemps. Mon take away:JUST DO IT ! Oser entreprendre tout simplement, loin des calculs savants et des réflexions veines. Voilà son premier conseil.

4. Rencontre avec Tim Draper, l’investisseur américain derrière Skype et Hotmail en juin 2016, à SpeedUp Africa, au Ghana

Partager un petit déjeuner avec un grand monsieur de la scène startup américaine tel que TIM DRAPER est une chance très rare que j’ai eu l’occasion de vivre en juin dernier au Ghana. Un quart d’heure précieux avec plein de conseils sages et avisés. Mon take away : l’entrepreneur africain réussira dans ses entreprises lorsqu’il arrivera à surmonter deux défis, son niveau d’implication personnel et le climat de confiance avec ses partenaires.

5.Le best of des compétitions africaines

Si j’avais à recommander une compétition africaine, ce serait DEMO AFRICA parce qu’elle attire chaque année une communauté fidèle, de qualité et très engagée! Une belle opportunité pour s’exposer sur la scène entrepreneuriale africaine et gagner de la visibilité médiatique de qualité.